Quota carbone individualisé, un concept pour sauver le monde ?

La vidéo

Quota Carbone Individualisé, un concept pour sauver le monde ?

Description et sources

Dans cette vidéo, je vous parle d’une idée que je trouve intéressante: le quota carbone individualisé. En gros, on donne à chacun un quota carbone qui fait office de monnaie parallèle. On doit donc tout acheter avec nos euros et notre quota CO2. Est-ce que vous pensez que c’est une bonne idée pour régler le problème du changement climatique ?

Vous pouvez faire votre bilan carbone ici. Les émissions de CO2 par pays sont disponibles . Un article sur les émissions de CO2 et ce qu’ils impliquent pour les objectifs du changement climatique.

L’idée avait été un peu discuté en Angleterre: un article du Guardian et un rapport.

5 réflexions au sujet de “Quota carbone individualisé, un concept pour sauver le monde ?”

  1. Une idée très intéressante..
    Question: je suis un gilet jaune à découvert bancaire le 15 du mois et mon compte CO2 est à zéro 😮😮
    Comment faire mon plein de gazole et manger jusqu au 30?
    Ai je droit à un découvert carbone ?

    Répondre
    • Bonjour,
      Je présente une idée que je trouve intéressante pour réfléchir mais je suis loin d’avoir pensé à tous les détails pratiques… Comment feriez vous dans ce cas ?

      Répondre
      • Aurélien Barrau pose une limite basse à ce type de système : Priorité aux besoins fondamentaux et au-delà faire baisser les émissions individuelles.
        Des aides à l’isolation, aux chauffe eaux solaires sont des solutions d’équipements touchant tout le monde mais avant tout, chacun doit avoir un toit, de quoi manger et pouvoir se déplacer pour les actes de la vie courante (aller travailler, emmener ses enfants à l’école, consulter un médecin…) et un ticket pour un minimum de loisirs.
        Je vis en Guyane et EDF finance l’isolation des toitures (cout résiduel 1€ pour l’occupant du logement propriétaire ou locataire) et des chauffe eaux solaires (cout résiduel entre 1€ et 250€ selon revenus pour une facture moyenne de 2500€). Pour l’écologie ? Non, que nenni ! Parce que la centrale fuel est vieillissante et que tout est fait pour la faire durer en l’état. Donc la production est arrivée à saturation donc toute baisse de consommation est salutaire. Mais bien entendu, au final, c’est bon pour l’environnement.
        Je pense donc que le système doit comprendre une participation individuelle (quota carbone) et collective (réglementation volontariste baisse des GES, aides aux équipements, gestion des transports bas carbone – pourquoi maintenir les vols intérieurs malgré le TGV ?). Je suis les recommandations de JM Jancovici = baisse annuelle de 5% des mes émissions tout compris. J’ai posé un chauffe eau et une isolation (merci EDF) et j’ai quasi stoppé ma consommation de viande. Je roule moins en regroupant mieux mes RDV… J’achète durable et réparable si possible… Et chaque année, je vais revoir mes paliers. Une sorte d’auto quota CO2.

        Répondre
  2. S’est-on déjà interrogé sur le bilan énergétique de la crémation? Sur le plan carbone, ça ne me semble pas insignifiant. Or personne ne soulève le problème. Est-ce que je touche à un tabou?

    Répondre

Laisser un commentaire