Le stockage géologique profond des déchets radioactifs – DÉCHETS RADIOACTIFS #4

Les vidéos

La vidéo principale:

Une vidéo annexe avec des compléments d’information:

J’ai également produit une vidéo qui résume la série de quatre vidéos sur les déchets radioactifs:

Descriptions

Description vidéo principale:
Dans cette quatrième vidéo sur les déchets radioactifs, je vous parle enfin du mode préférentielle pour la gestion à long terme (sur des dizaines de milliers d’années) des déchets radioactifs les plus dangereux: le stockage géologique profond. Après un résumé rapide des épisodes précédents, je rappelle la problématique: Comment s’assurer que la radioactivité des déchets de haute activité et de moyenne activité à vie longue ne présente pas de risques pour l’environnement et les sociétés humaines sur le long terme. Je présente les principes généraux du stockage géologique profond avant d’exposer la fascinante anecdote des réacteurs naturels d’Oklo (10:28). Je me concentre ensuite le projet Cigéo: le projet français de stockage géologique profond (14:22). J’y aborde pleins d’aspects différents: refroidissement des colis (17:33), impacts des fuites de radionucléides (22:26) ou encore la question de la mémoire (24:42). Je prends aussi le temps d’expliquer l’impact de ce stockage sur les émissions de CO2 du nucléaire (32:40) et je touche quelques mots des opposants et de Greenpeace en particulier (35:39) avant de conclure (39:00).

Description de la vidéo annexe:
Dans cette vidéo, je vous parle des alternatives au stockage géologique profond:
– Les immersions de déchets solides en mer (0:20)
– Les rejets liquides qui ont encore lieu (2:50)
– Le stockage dans les fonds marins ou utilisant la subduction (5:07)
– L’envoi de déchets dans l’espace (5:47)
– Leur stockage dans des glaciers (6:30)
– Les stocker sur des sites déjà contaminés (Tchernobyl, mines… etc) (6:55)
– Le stockage en forage (7:30).
On voit ensuite un mode de gestion possible en cas de catastrophe (9:18), les problématiques de l’hydrogène, des déchets bitumineux et des incendies (10:40) et le stockage géologique ailleurs dans le monde (13:57).

Sources

Pour ces vidéos, la source principale est bien évidemment l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA):
-- L’inventaire des déchets et matières radioactives pour faire le point sur différentes catégories de déchets, les volumes… etc.
– Les documents de référence sur le projet Cigéo dont le dossier d’options de sûreté – partie après fermeture, Synthèse du dossier du maître d’ouvrage (2013) et Options de sûreté du stockage en formation géologique profonde (2009).
Travail sur la mémoire du site.
– J’ai piqué une représentation du projet Cigéo sur cette page.
– La vidéo de l’ANDRA dont je me suis servi pour donner quelques visuels du projet Cigéo.

Sur le projet Cigéo (en plus des liens précédents):
Les grandes étapes du projet Cigéo.
– Une page de l’ASN sur le stockage géologique profond.
– La question de la réversibilité vu par l’IRSN et vu par l’ANDRA.
– Le rapport de la cour des comptes sur l’aval du cycle du combustible nucléaire: les matières et les déchets radioactifs, de la sortie du réacteur au stockage. Un article du Monde qui retient les points les plus critiques du rapport.
Sur l’absence de potentiel géothermique.
Un article scientifique sur la vitesse de propagation de l’eau dans la couche d’argilite.
L’opinion de Greenpeace. En ayant vu la vidéo, vous devriez être capable de critiquer cette page assez facilement.
L’article de Libération sur le projet Cigéo dont j’ai tiré le texte sur la position de Greenpeace (s’opposer au projet Cigéo pour priver l’industrie électro-nucléaire d’une solution pour les déchets).
– Des points intéressants ont également été soulevé lors du récent débat sur les déchets radioactifs et je recommande la lecture des clarifications des controverses techniques.
– L’excellent site laradioactivite.com évoque la chaleur dégagée, les déchets de haute activité et les alvéoles de déchets de haute activité (entres autres).
La loi Bataille (Wikipédia).

Empreinte carbone du nucléaire et stockage géologique profond:
– L’article scientifique que j’ai utilisé: Poinssot et al. (2014).
Un post sur la commission nationale du débat public qui vulgarise l’étude.
– On avait déjà parlé un peu de tout ça lors de la vidéo sur le classement électricité verte de Greenpeace.

L’article que j’avais déjà produit lors de ma visite du laboratoire de Bure.

Le document de référence sur les alternatives au stockage géologique des déchets de haute et moyenne activité à vie longue produit par l’IRSN.

Sur les déchets bitumineux:
– Les documents de référence de l’ANDRA cités plus haut.
L’avis de l’ASN.
Un article sur le sujet.

Sur les immersions de déchets radioactifs:
Un document de l’ANDRA sur le sujet.
Un autre document de l’ANDRA.
Un article de Check News (Libération).
Des informations par l’IRSN dont je me suis servi pour calculer la radioactivité des océans.

Sur le tritium:
Tritium et environnement (en) par l’IRSN: plein d’informations sur le tritium.
L’éventuel déversement du tritium à Fukushima.
– D’autres articles (en) sur le sujet du tritium à Fukushima: The Guardian, Forbes, sur un premier blog et sur un second.
– La radiotoxicité potentielle sur l’excellent site laradioactivite.com, j’ai utilisé la figure de cette page dans la vidéo annexe. On y voit que la radiotoxicité du tritium est faible par rapport à des radionucléides naturels.
– Sur les impacts sanitaires du tritium: un article scientifique et une note de l’IRSN.
Les limites de rejets pour l’usine de retraitement de la Hague.

Les métaux précieux (rhodium, ruthénium, palladium…) dans les déchets radioactifs:
Un papier de 1991 qui en parlait déjà !
Un article en anglais sur une nouvelle possibilité de le faire (un autre article similaire).
Cette question avait été évoqué en ligne lors du débat sur les déchets.

Sur le site américain (WIPP):
Un podcast en anglais sur la mémoire du site américain (WIPP).
– L’article scientifique qui s’intéresse à l’énorme erreur qui a mené à l’accident: avoir utilisé de la litière de chat organique au lieu de l’inorganique.
Un article de Forbes.
La page Wikipédia sur le WIPP.
Un petit mot de l’ANDRA sur le sujet.

Sur le site Onkalo:
Un article de l’Agence internationale de l’énergie atomique.
Le site du constructeur.
Le témoignage d’un journaliste.

Sur les réacteurs naturels d’Oklo:
Un blog en anglais qui explique bien le truc.
J’ai tiré ma figure de cette page.

Wikipédia (pour un survol rapide des sujets):
Le projet Cigéo.
Stockage des déchets radioactifs en couche géologique profonde.
Onkalo (en).

Autres:
Un document synthétique du CNRS qui est très bien fait !
La vidéo d’Astronogeek sur la difficulté à envoyer des objets dans l’espace.

5 réflexions au sujet de “Le stockage géologique profond des déchets radioactifs – DÉCHETS RADIOACTIFS #4”

  1. Bonjour,
    Merci pour ta série de vidéos très complète sur les déchets nucléaires;
    Mais :
    – à 6:06 ( https://youtu.be/E3YLYzs_1Es?t=366 )
    et à 37:34 ( https://youtu.be/E3YLYzs_1Es?t=2254 )
    tu dis que le stockage géologique profond est “la solution consensuelle parmi les experts ” (qui ?) ; j’ai (un peut) regardé tes sources et je n’ai pas trouvé le document qui te fais dire cela;
    – à 37:43 ( https://youtu.be/E3YLYzs_1Es?t=2263 )
    tu dis que le stockage géologique profond à été reconnue par la France comme la meilleure solution; puis tu affiches le diagramme du déroulé des débats et prises de décisions ayant amené à adopter ce choix. Y a-t-il eu des études pour comparer les différents moyens de stockage ? (ce point a été souligné lors du débat de 2005: https://cpdp.debatpublic.fr/cpdp-dechets-radioactifs/docs/pdf/resume-compte-rendu.pdf)
    Au delà de l’aspect technique qui est nécessaire pour entamer un débat sur ce sujet, il y a la gestion politique et l’appréciation sociale de la gestion des déchets. Et là ça à pas l’air ouf 🙁

    Répondre
  2. Bonjour,
    Oui merci, cela répond bien à la question;
    merci pour les documents, surtout le second: je ne connaissais pas le stockage en forage.
    J’en profite pour aussi te remercier sur ta video “le cycle du carbone”; compte tu évoquer le cycle du nitrate ?
    Bonne continuation, laur

    Répondre
    • J’en abordé un tout petit peu le sujet dans la vidéo sur l’eutrophisation. Mais je ne pense pas le faire ici. C’est vraiment orienté carbone/climat ce que je pense faire. Le cycle de l’azote aurait plus de place dans une approche biodiversité/agriculture (bien qu’il y ait aussi des effets sur la pollution de l’air et le protoxyde d’azote est un gaz à effet de serre…).

      Répondre
  3. Bonjour ,
    Avez vous des articles sur les inconvénients du stockage des déchets radioactifs en couche géologique ?
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire