Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima… les morts du nucléaire – Énergie#9

Les vidéos (version longue et résumé)

Description et sources

Je vous explique d’abord comment on mesure des doses de rayonnement (4:19). Puis, je parle des effets déterministes: les effets qui ont forcément lieu pour des fortes doses de rayonnements ionisants (7:48). Mais, il existe également des effets stochastiques et notamment les cancers (14:18). Beaucoup d’informations sur les impacts sanitaires des rayonnements ionisants ont été obtenu grâce à des études de cohortes et notamment celle des survivants d’Hiroshima et Nagasaki (18:58). A 26:41, je vous explique ce qu’on sait pour des doses reçues inférieures à 100 mSv. Enfin, je vous parle des impacts sanitaires de Tchernobyl (32:50) et Fukushima (43:42) avant de conclure (50:17).

Une source synthétique et en français: Radiation: effets et sources (sans doute la meilleure entrée en matière pour une vue d’ensemble de la question).

L’excellente illustration de XKCD pour avoir quelques ordres de grandeurs sur les expositions radioactives (en anglais).

Un petit point sur les unités: une discussion sur ResearchGate et les articles Wikipédia (bien faits) sur le gray (Gy) et le sievert (Sv).

Sur le syndrome d’irradiation aiguë: Wikipédia (et en anglais), un rapport de l’UNSCEAR (2008) que j’ai notamment utilisé pour les cas d’irradiation aiguë observés à Tchernobyl et l’article Wikipédia sur l’accident Goiânia. D’autres mentions des effets déterministes sur radiopaedia et le site de l’INRS.

Un excellente site pour tout ce qui touche à la radioactivité: je m’en suis servi pour l’iode 131, le strontium 90, sur les irradiés d’Hiroshima et Nagasaki ou encore sur les effets des rayonnements de faibles doses, sur les modes d’exposition.

Un site intéressant pour en apprendre un peu plus sur la radiothérapie (l’article Wikipédia n’est pas mal non plus).

Sur les cohortes d’Hiroshima et Nagasaki, j’ai lu pas mal d’articles:
Un article scientifique qui s’étonne de l’écart entre les connaissances sur ce sujet et la perception du public.
– Le centre d’étude japonnais qui a travaillé sur la question notamment les figures que j’ai utilisé pour les leucémies et les cancers.
Un article dans Science & pseudo-sciences (en français).
Longevity of atomic-bomb survivors (2000) (dont j’ai tiré la figure sur la durée de vie).
Japanese Legacy Cohorts: The Life Span Study Atomic Bomb Survivor Cohort and Survivors’ Offspring (2018) est l’article le plus récent qui résume ce que ces cohortes nous ont appris.
Un autre article scientifique (2015) qui critique les travaux précédents et trouve un impact inférieur (de moitié) et critique également l’utilisation de cette cohorte pour appuyer le modèle linéaire sans seuil.
Une étude supplémentaire qui recoupe les autres.
– Wikipédia sur les discriminations des survivants et sur les deux bombardements.

Sur l’hormèse:
Wikipédia (anglais).
– Un doyen de la faculté de Médecine (Clermont-Ferrand) parle de l’hormèse.
Un article scientifique de définition.
L’altitude semble diminuer le taux de cancer au lieu de l’augmenter: hormèse ou biais statistique ?

Beaucoup de discussions récentes dans la littérature scientifique sur les différents modèles utilisés:
L’article Wikipédia sur les faibles doses d’irradiation est très bien.
Health Impacts of Low-Dose Ionizing Radiation: Current Scientific Debates and Regulatory Issues (2018) (ma source principale sur cette question dont j’ai tiré quelques exemples de cohortes)
Recent Epidemiologic Studies and the Linear No-Threshold Model For Radiation Protection—Considerations Regarding NCRP Commentary 27 (2019) : “It is acknowledged that the possible risks from very low doses of low linear-energy-transfer radiation are small and uncertain and that it may never be possible to prove or disprove the validity of the linear no-threshold assumption by epidemiologic means.”
Influence of A Continuous Very Low Dose of Gamma-Rays on Cell Proliferation, Apoptosis and Oxidative Stress (2015) : différents débits de dose ont différents effets.
– Sur l’impact de faibles doses de rayonnements ionisants sur le personnel naviguant: deux articles scientifiques (1) & (2). Et une page sur l’exposition aux rayonnements cosmiques.
Un autre article sur l’importance du débit de dose.
Pour faire le point sur les niveaux typiques d’exposition aux rayonnements ionisants dans les études épidémiologiques.

Sur Tchernobyl:
Le résumé de l’OMS sur la question.
Page de l’UNSCEAR.
Un rapport de 2008 de l’UNSCEAR.
Incidence and mortality of solid cancer among emergency workers of the Chernobyl accident: assessment of radiation risks for the follow-up period of 1992–2009 (2015).
Une quantification la plus large possible (en appliquant un modèle linéaire sans seuil).
Une étude sur des cancers de la thyroïde liée à l’accident de Tchernobyl.
Une étude sur les impacts psychologiques.
Concernant le nuage qui s’est arrêté à la frontière.
Long-term Radiation-Related Health Effects in a Unique Human Population: Lessons Learned from the Atomic Bomb Survivors of Hiroshima and Nagasaki (2014):
“The risk estimates of the United Nations Scientific Committee on the Effects of Atomic Radiation (an ERR/Sv estimate for cancer incidence after exposure at all ages of 0.43 for men and 0.81 for women)”.

Le rapport de Greenpeace sur les impacts de Tchernobyl et Sortir du nucléaire sur le même sujet
Ils se basent sur des études non-revues par les pairs: celle de N.V. Malko, et celle qui estime 1 000 000 de morts. Cette dernière étude a été revu, a posteriori: “The value of this review is not zero, but negative, as its bias is obvious only to specialists, while inexperienced readers may well be put into deep error.”. Les approches sont les mêmes: sélections arbitraires, extrapolations douteuses, attribution à la catastrophe de Tchernobyl de tous les impacts sanitaires sans essayer de les lier à une exposition aux rayonnements ionisants… etc.

Sur Fukushima:
Rapport de l’UNSCEAR.
Un premier mort attribué aux rayonnements ionisants.
Excellente source (en français) sur l’impact de l’évacuation.
Article de presse (en anglais).
Un rapport en anglais sur l’impact sanitaire de Fukushima.
Sur la personne de 102 ans qui s’est suicidée.

L’excellente figure de XKCD pour avoir des ordres de grandeur de l’exposition aux rayonnements ionisants.

Concernant le traitement de la presse:
Un bon article de libération sur Fukushima.
– Des articles plus discutables… sur l’impact de Tchernobyl par RTBF, Ouest-France et FranceTVInfo.

Autres:
Exposition autour des centrales en France (p10)
Evolution de l’espérance de vie après la dislocation de l’URSS (le graphique utilisé provient d’ici).
– Sur la quantification du risque de cancer lié au tabac, je me suis servi de ce papier.
Estimation haute du nombre de morts liée au charbon.
Des informations intéressantes sur le lien entre cancer des poumons, tabac et radon.
– Le n°60 des reflets de la physique a pour sujet l’électricité nucléaire.

Catégories Energie

2 réflexions au sujet de “Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima… les morts du nucléaire – Énergie#9”

  1. Bonjour,
    J’imagine que vous allez continuer à aborder le thème du nucléaire dans vos prochaines vidéos. C’est pourquoi je vous fais part du site : http://www.sfen.org/publications-travaux qui traite de divers aspects liés au nucléaire.
    C’est un site partisan mais j’imagine que vous saurez faire une analyse objective de ces informations.
    Cordialement.

Laisser un commentaire