La capture et séquestration de carbone pour réduire nos émissions de CO2 – CARBONE#4

Vidéo

Sources

Dans cette vidéo, je vous parle de la capture et séquestration de carbone (CSC) pour réduire nos émissions de CO2. Je pense que c’est un sujet médiatisé bien en deçà de son importance. Le plan détaillé de la vidéo est disponible dans la barre de la lecture.

Un article très complet sur le sujet: Carbon capture and storage (CCS): the way forward – Bui et al. (2018).

La base de données qui m’a permis de trouver les différents sites de CSC dans le monde. Vous pouvez également voir des photos de certains sites dans un article de CarbonBrief: Around the world in 22 carbon capture projects et une liste de projets européens en Europe (incluant des projets de petite taille).

Je me suis beaucoup aidé de rapports de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) pour cette vidéo:
Une présentation de leur scénario de transition énergétique (WEO 2019) dont j’ai utilisé une slide.
The Role of CCUS in low carbon power systems (je me suis servi de nombreuses slides).
Transforming industry through CCUS (je me suis servi de la figure 22 qui montre l’origine du CO2 utilisé par les installations de CSC en fonctionnement).
– La publication technique dont je me suis servi pour les coûts peut être téléchargé ici en bas de l’encadré. Des coûts sont également disponibles dans un document de l’IFRI: Carbon capture, storage and utilization to the rescue of coal ? avec notamment une projection des coûts (Graph 5).
– La page Carbon capture utilisation and storage.
Un bilan sur la CSC plutôt rude (2016): Notwithstanding significant advances in CCS technologies over the past 20 years, the pace of CCS deployment has fallen short of initial expectations and is not consistent with a 2°C pathway, let alone one well below 2°C.
Technology Roadmap: Carbon capture and storage (2013).

Je me suis également beaucoup aidé du site CarbonBrief (tout en anglais !):
– Un article très important sur les modèles utilisés pour les transitions énergétiques (IAM).
Absence of carbon capture and storage is ‘biggest challenge to’ 2C limit.
Everything you wanted to know about CCS (but were afraid to ask) (2012 :/).
Q&A: How the ‘climate assembly’ says the UK should reach net-zero.
Guest post: A brief history of climate targets and technological promises.

Autres articles scientifiques:
Conflicts over carbon capture and storage in international climate governance – T. Krüger (2017).
– Une revue un peu plus ancienne: Carbon capture and storage update – Boot-Handford et al. (2014).
– Sur l’évolution historique de ces sujets: Negative emissions and the long history of carbon removal – Carton et al. (2020) (on en reparlera probablement la prochaine fois).
Large-Scale Energy Infrastructure Optimization: Breakthroughs and Challenges of CO2 Capture and Storage (CCS) Modeling – Eccles et al. (2017).
– Il y a eu un rapport spécial du GIEC sur le sujet mais il est un peu ancien (2005) pour être pertinent.
– Le cinquième rapport du GIEC et le rapport spécial du GIEC sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5°C.

L’avis de l’ADEME (2020): Le captage et stockage géologique de CO2 (CSC) en France: un potentiel limité pour réduire les émissions industrielles. Vous pouvez aussi jeter un coup d’œil au Bilan des actions R&D de l’ADEME pour la CSC.

Un excellent rapport de l’INERIS sur les risques de ces technologies (et un rapport sur le risque de remobilisation des métaux lourds).

Le plus gros think thank sur les CCS: Global Status of CCS (2019) produit également des rapports régulièrement.

Concernant les fuites:
– L’article scientifique dont je montre une figure concernant les fuites de CO2: Estimating geological CO2 storage security to deliver on climate mitigation – Alcalde et al. (2018) (vulgarisé ici en anglais).
Un article de The Conversation sur les fuites potentielles.
Une présentation d’un site japonais ayant subi des séismes.
– L’effet de ces fuites sur les scénarios de transition est également discuté: Leakage risks of geologic CO2 storage and the impacts on the global energy system and climate change mitigation – Deng et al. (2017).

Sur l’acceptabilité sociale:
Same or different? Insights on public perception and acceptance of carbon capture and storage or utilization in Germany – Arning et al. (2019).
Stakeholder participation practices and onshore CCS: Lessons from the dutch CCS case barendrecht – Brunsting et al. (2011).
Public perception of carbon capture and storage: A state-of-the-art overview – Tcvetkov et al. (2019).

Sur le potentiel de séquestrations:
– J’ai tiré les 10 000 milliards de tonnes de carbone d’une publication de l’INERIS (page 23).
Un autre article scientifique donne des quantifications du même ordre de grandeur.

Europe:
– Article Energypost.eu: Germany must put CCS back on the table, says Merkel.
– RWE (un conglomérat allemand œuvrant dans le secteur de l’énergie) mentionne la CSC ici.
– Je n’ai pas développé la question du fond NER300 qui était pensé pour financer des projets de CSC mais a été essentiellement utilisé pour des énergies renouvelables (i) (ii).

Autres:
Un article de S. Huet sur les émissions de CO2 de 2019 (qui vulgarise le Global Carbon Budget 2019 – P. Friedlingstein et al.).
– Concernant la capture (ou le captage) du CO2, je n’ai pas détaillé les différentes méthodes. C’est bien résumé (et en français) sur cette page du site Connaissance des énergies.
– Stockage par la minéralisation Carbon dioxide storage through mineral carbonation –  Snæbjörnsdóttir et al (2020).
– Pour les centrales au charbon allemandes qui émettent 60 millions de tonnes de CO2 par an, c’est ce tweet de Laydgeur qui m’a donné l’idée (site de la photo, j’ai vérifié les chiffres sur Energ-charts.info).
Déploiement hypothétique sur des camions.
– Wikipédia: Enhanced oil recovery, Datteln power station.

Laisser un commentaire